Search
  • elodie martin

S’hydrater, pour de vrai !

Updated: Aug 22, 2021

On le sait tous, on l’entend partout, par fortes chaleurs, il faut penser à s’hydrater.

Mais ce qu’on ne nous dit pas c’est comment s’hydrater efficacement. Alors comment ça marche ?


Parlons de l’eau :


C’est une évidence, pour bien s’hydrater il faut boire de l’eau mais pas n’importe laquelle !


Les minéraux présents dans l’eau sont directement issus de la roche-mère et sont dits anorganiques. Les minéraux contenus dans les végétaux ayant été préalablement synthétisés, ils sont dits organiques.


Quand les minéraux anorganiques sont ingérés, le corps ne les perçoit pas comme une « nourriture ».

Pour pouvoir les assimiler, il doit les transformer en une forme soluble dans son tube digestif, et les lier à une structure d’acides aminés spécifique à chaque éléments. Cela lui demande donc beaucoup d’efforts et d’énergie.

De plus, les capacités du corps à mettre en œuvre ce processus peut varier considérablement d’une personne à une autre.

Les minéraux et autres substances qui ne peuvent pas être assimilés par le corps vont être éliminés ou stockés dans l’organisme.

Là encore, tout dépend de la personne et de l’état de ses émonctoires. Trop de minéraux restés emprisonnés dans l’organisme conduit à des pathologies plus ou moins graves.


Les minéraux organiques que l’on trouve dans les végétaux sont déjà entourés d’acides aminés et donc beaucoup plus facilement assimilables. Étant couplés à une substance organique, le corps les reconnaît comme une nourriture et il a plus de facilités à les transformer.


Il est donc beaucoup plus judicieux de chercher les minéraux et oligo-éléments dans les fruits et légumes plutôt que dans l’eau.

Pour une hydratation plus efficace, il convient donc de boire une eau qui ne soit pas trop chargée en minéraux.

Boire de l’eau trop froide demande également un effort supplémentaire à l’organisme pour la réchauffer avant de l’assimiler. Il est donc préférable de boire de l’eau à température ambiante.

Les tisanes sont également un bon moyen de s’hydrater car le corps a plus de facilité à assimiler l’eau chaude.


Enfin, l’eau du robinet est à éviter également. Malgré les systèmes d’épuration d’eau de la ville, elle contient des métaux lourds, des perturbateurs endocriniens, des résidus de médicaments, de pesticides et autres produits chimiques, des bactéries issues des canalisations etc.

L’idéal est de pouvoir filtrer l’eau du robinet pour éviter d’acheter de l’eau en bouteille.

La méthode la plus efficace est le filtre à osmose inverse, mais qui demande une installation particulière. Et puis, s’il est très avantageux au niveau de notre santé, il a tout de même un coût financier non négligeable.

Les autres filtres qui existent sont plus ou moins efficaces mais ne peuvent filtrer les particules les plus fines comme les perturbateurs endocriniens par exemple.

En ce qui concerne l’argile, je n’ai pas encore trouvé d’étude sérieuse qui a été faite sur son efficacité à ce niveau, je cherche encore.


Alors qu’est ce qu’on boit ?


Si vous choisissez d’acheter de l’eau en bouteille, vérifiez sur l’étiquette qu’elle contienne moins de 30mg/L de résidus à sec. Pour l’instant je n’ai trouvé que la Montroucous qui rentre dans ces critères. Mais vendue en bouteilles de 1L max seulement. Ça m’embête car ça fait beaucoup de déchets plastiques. Je suis preneuse de toute autre solution si vous en connaissez !


Pour être hydraté, le corps a besoin d’eau mais également de nourriture : minéraux, oligo-éléments, vitamines etc. Et comme on l’a vu précédemment, les plus biodisponibles sont ceux présents dans les fruits et légumes.

Lors de la digestion, et en fonction de l’état de votre système, et malgré qu’elles soient organiques, il est plus ou moins difficile d’assimiler toutes les substances que l’on ingère. Par exemple, un intestin très encrassé aura plus de mal à assimiler les aliments dans leur intégralité. Il y aura donc des substances qui seront éliminées et donc « gâchées » en quelque sorte. Ainsi, si vous mangez des fruits qui contiennent en tout 2mg de vitamines par exemple, rien ne vous dit que votre corps assimilera ces 2mg. Il peut en avoir assimilé 1, 05, ou moins…


Pour éviter tout ce processus de digestion et de transformation, rien de tel que les jus de légumes. Comme nous les ingérons sans les fibres, le corps fait beaucoup moins d’efforts pour les digérer et pourra les assimiler beaucoup plus facilement.



L’eau de Quinton (ou plasma marin) est le top du top pour l’hydratation. C’est tout simplement de l’eau de mer filtrée et stérilisée à froid.

Elle a une composition chimique similaire à notre plasma sanguin. Tous les minéraux présents dans cette eau sont organiques car ils ont été préalablement synthétisés par le phytoplancton qui vit en mer.

Avec cette eau, on a tout ce qu’il faut pour optimiser le fonctionnement de notre corps et de nos cellules.

On peut en mettre un peu dans sa bouteille d’eau (selon vos goût car c’est évidemment très salé), dans les jus de légumes, dans les vinaigrettes à la place du sel, dans les fromages végétaux crus etc.

Laissez faire votre créativité !

Bien sûr, une fois chauffée, l’eau perd ses propriétés…



Qu’est ce qu’on mange ?



Les fruits et légumes crus contiennent des minéraux mais aussi de l’eau, surtout l’été.

Pastèque, concombre, noix de coco, melon etc.

Allez-y à fond sur le cru.

En plus, avec cette chaleur, manger des fruits et des crudités est plus agréable.


Si vous avez tendance à ballonner quand vous mangez trop de cru, sachez que c’est tout à fait normal. Les crudités font gonfler les déchets présents dans vos intestins afin qu’ils puissent être éliminés. C’est donc une très bonne chose mais ce n’est effectivement pas agréable.

Pas de problème, on prend du charbon actif, ou on se fait une petite cure d’argile...

On se nettoie et on se nourrit tout en même temps !



N’hésitez pas pour tout cela à consulter un naturopathe qui saura vous guider au mieux.

S’hydrater par la peau !


Pour bien s’hydrater, il faut donc bien boire et bien manger. Mais on peut aussi penser à prendre soin de sa peau.

La peau est l’organe le plus étendu du corps et permet un double échange : assimilation (et protection) / élimination.

Trop obnubilé par son aspect esthétique, on oublie souvent de s’assurer qu’elle fonctionne de façon optimale.

La transpiration permet au corps d’éliminer les déchets.

Le microbiote présent naturellement sur la peau permet d’empêcher les bactéries et substances non désirables de passer dans le corps (mais les substances « bonnes » pour notre corps, elles peuvent passer...). Or, toutes les crèmes, gels douches, déodorants chimiques détruisent ce microbiote et empêchent la bonne élimination des déchets. De même avec le chlore en trop grande quantité dans les piscines (et dans l’eau du robinet)...

Et puis, rien ne sert de se tartiner de crèmes hors de prix pour s’hydrater la peau si on ne pense pas à hydrater son corps de l’intérieur.


Alors comment faire ?


Pour nettoyer la peau, rien de tel que le brossage à sec, à l’aide d’une brosse en poils naturels évidemment… Brosser tous les jours sa peau (corps et visage) permet d’éliminer les peaux mortes, bactéries ou saletés sans l’agresser et sans fragiliser l’équilibre du microbiote. Les pores de la peau sont « débouchés » et elle pourra donc mieux respirer c’est à dire, éliminer / absorber (et protéger).


Si vous brossez votre peau, vous n’avez donc plus besoin de gel douche. Un coup de jet d’eau et c’est réglé mais bon c’est vrai que se laver avec un savon qui sent bon c’est quand même super agréable. Alors achetez un savon bio et naturel, de bonne qualité, aux huiles essentielles par exemple, et lavez seulement certaines parties du corps : aisselles, parties intimes, mains, pieds…



Pour finir, vous pouvez hydrater avec une huile végétale de votre choix ou bien une crème naturelle ou un beurre végétal selon vos préférences.


Et vous, quelles sont vos astuces pour rester hydraté l’été ?

9 views0 comments